L’INTÉGRALITÉ DU FACEBOOK LIVE AVEC BENJAMIN SENE

Retrouvez ci-dessous les questions-réponses de Benjamin Sene avec les supporters du BCM : 

Comment te définirais-tu en tant que joueur ?

Je suis plutôt un joueur qui est toujours dans l’envie, qui donne toujours tout que ce soit dans les moments difficiles ou des moments meilleurs. Je suis toujours à 200% avec l’amour du maillot surtout. C’est une valeur importante pour moi. Je donne toujours que ce soit dans les moments difficiles ou des moments meilleurs.

Es-tu différent sur et en dehors du terrain ?

Un peu quand même. Il y a forcément quelques différences. Sur le terrain, je suis un guerrier, je ne lâche jamais rien. En dehors, je suis quelqu’un de social, on peut m’aborder facilement. J’aime beaucoup parler aussi. Je suis quelqu’un qui a de l’humour et j’ai des valeurs.

Quel numéro porteras-tu et pourquoi ?

Je vais garder le numéro 8 que j’avais déjà avant. Il n’y a pas vraiment de raison particulère, je suis passé pro avec le 8. C’est le numéro que j’ai souhaité garder.

Quel est ton plus beau souvenir sportif ?

Si je devais en donner qu’un seul ça serait la première fois que j’ai mis les pieds sur le terrain en tant que professionnel. Je me souviens, avec Nancy en Coupe d’Europe, j’étais encore Espoir, on m’avait donné 2 minutes en fin de match, j’étais rentré tout excité, tout content. Le soir même j’en n’ai même pas dormi.

Quel est ton idole ?

En tant que Français et étant donné que j’évolue au poste de meneur, je dirais d’abord Tony Parker. J’ai beaucoup regardé ce qu’il fait. Même avec les années qui passent, il a toujours un impact important quoi qu’il arrive.

As-tu un surnom ?

Ça dépend, on m’appelle Ben, Benji. Même moi j’aime pas trop que l’on m’appelle Benjamin.

Le son que tu écoutes en ce moment ?

C’est « Unforgottable » de French Montana, c’est à cause de mon petit frère que j’écoute tout le temps. C’est un peu le morceau qui est en boucle depuis quelques jours.

Des contacts avaient-ils déjà été établis l’an dernier entre toi et le BCM ?

Oui il y avait déjà eu des contacts l’an dernier. Monsieur Monschau m’avait téléphoné pour me faire part du projet. Il fallait faire un choix… J’avais décidé de rester à Nancy une année supplémentaire…

Comme vous le savez, au BCM il y a des matchs de Carnaval. Aimez-vous ce style de match ?

En tant que visiteur je n’ai jamais fait ce match là. On m’en a déjà pas mal parlé. Je sais que ce sont des matchs vraiment particuliers ici. J’aime vraiment ce style de match. Je sais que c’est quelque chose de particulier ici. J’ai hâte d’arriver à ces matchs-là. C’est aussi pour cela le basket, il y a des occasions particulières.

Quels sont tes objectifs pour la saison prochaine ?

Mon objectif personnel c’est déjà de retrouver le niveau que j’avais il y a 2 ans. C’est quelque chose que j’ai fait et dont je sais que je suis capable de faire. Retrouver aussi cet impact que j’avais dans les matchs. Je sais que ça peut compter et je sais que l’on compte sur moi ici pour ça. Mon principal objectif personnel ça sera ça, d’avoir un impact positif sur l’équipe.

Est-ce que Nancy te manque ?

Je ne suis pas parti depuis très longtemps. J’y suis resté 8 ans donc c’est une grosse partie de ma vie. Forcément ça m’a fait quelque chose de partir mais c’est le sport… Mais c’est sûr que ça va me manquer un peu.

Es-tu plutôt Euroligue ou NBA ?

Je suis le basket en général. Je regarde tout ce que je peux regarder.

Comment s’est passé ton premier jour à Gravelines ?

Je suis arrivé hier soir donc là aujourd’hui c’est mon premier jour. Ça s’est très bien passé. J’ai visité les structures, la salle, je suis passé dans les bureaux, j’ai pu rencontrer tout le monde. Ça s’est super bien passé. Je ne vais malheureusement pas pouvoir rester plus longtemps car je repars ce soir mais c’était pour moi une super première journée.

Que vises-tu dans ta carrière ? Quel est ton objectif à long terme et ou aimerais-tu jouer ?

Je vise toujours le plus haut niveau. Comme je suis encore assez jeune, j’ai encore la NBA dans un coin de ma tête même si ça serait très compliqué. Mais je ne pense à long terme, je me concentre sur la saison qui arrive, faire une bonne saison, gagner beaucoup de matchs ici au BCM. Sur une saison on ne sait jamais vraiment ce qu’il va pouvoir se passer.

Qu’est-ce qui t’a convaincu de rejoindre les Maritimes ?

Ce qui m’a beaucoup convaincu c’est le projet du coach qui m’a beaucoup plu. Pour moi c’est le meilleur projet qu’on ait pu me proposer, qui était le plus sérieux et qui avait le plus d’envie que je vienne ici. Pour moi c’était aussi quelque chose d’important et c’est ça qui m’a motivé à venir au BCM.

Quels sont tes amis dans le basket ?

Je n’ai pas vraiment d’ennemis dans ce sport, je n’ai que des amis même si c’est sûr que sur le terrain on ne se fait pas de cadeaux entre adversaire.

Depuis quand fais-tu du basket et qu’est-ce qui t’a encouragé à en faire ?

Je fais du basket depuis que j’ai 6 ans. Ce sont mes parents qui voulaient que je fasse du sport quand j’étais petit. Quand il a fallu faire un choix entre le foot et le basket, j’ai préféré l’ambiance et l’état d’esprit qu’il y avait dans le basket. Ensuite j’ai continué là-dedans. Au début c’était juste pour faire du sport, puis en grandissant et en voyant que ça marchait bien je me suis dit pourquoi ne pas continuer. Je ne regrette vraiment pas d’avoir choisi cette voie-là. Arrivé à Nancy au Centre de Formation, on m’avait dit que j’avais des chances de passer pro si je travaillais dur alors j’ai décidé de continuer.

Pour toi le BCM c’est …. ?

C’est un club convivial où les supporters sont très proches des joueurs. C’est une première impression que j’avais quand je venais en tant qu’adversaire. Ils sont à fond derrière leur équipe et quoi qu’il se passe tout le monde encourage. C’est comme ça que je vois le club.

Ton plat préféré ?

Je suis un gros mangeur, je mange pas mal. Tant qu’il y a du poulet dedans, ça me va.

Comment expliques-tu ta baisse de régime avec le SLUC alors que jusque-là tu avais fait de bonnes choses sur le terrain ?

J’étais frustré par certaines choses qui se sont passées là-bas et je l’ai mal géré aussi. Ça s’est vu sur le terrain. C’est entièrement ma responsabilité. Mais j’ai fait un très gros travail sur moi depuis, j’ai su apprendre de mes erreurs, et je sais ce que je ne dois pas refaire.

Es-tu impatient de découvrir le chaudron du BCM avec son ambiance ?

Je le connais un peu en tant que visiteur déjà, mais j’ai vraiment hâte de le découvrir en tant que joueur du BCM, c’est quelque chose que j’ai hâte de découvrir et le plus tôt possible.

Que vas-tu faire cet été ? 

Si je ne reste qu’une journée à Gravelines c’est justement parce que demain je décolle pour les Etats-Unis, je pars à Dallas un mois pour poursuivre ma préparation. Ce sera des entrainements intensifs toute la journée et ce pour revenir prêt dès la reprise avec le BCM début août.

Que penses-tu des derbys ?

J’ai vécu les deux derbys de l’est à Nancy contre Strasbourg, c’est toujours une atmosphère un peu particulière mais il faut arriver à mettre tout la pression de côté. Ça restera toujours un match de basket, mais c’est sûr qu’il faut encore plus le gagner que les autres matchs. On sent toujours qu’il y a une ambiance incroyable dans ce genre de match.

Plutôt Russel Westbrook ou Stephen Curry ?

Les deux sont exceptionnels chacun dans leur style, mais je pense que celui qui m’impressionne le plus c’est Russel Westbrook. Faire ce qu’il fait, avec une telle intensité pendant 82 matchs de saison régulière avec des matchs qui s’enchainent tous les 2 jours c’est tout simplement exceptionnel.

Comment se sont passés tes premiers contacts avec Julien Mahé ?

Ça s’est très bien passé, on a déjà commencé à discuter en fin de saison dernière. Mais depuis que je suis arrivé, ça se passe encore mieux, on a pu commencer à parler du projet sportif, mais aussi de tout ce qui se passe autour du club. Il m’a parlé des choses que l’on pouvait faire à Gravelines et aux alentours. On a vraiment parlé de tout mais surtout du basket bien sûr.

Chalon ou la SIG pour le titre ? 

En pronostic on ne va pas dire que je suis le meilleur mais comme les matchs ont tous été serrés, je vais dire Chalon parce qu’ils jouent à domicile lors du match 5. Ils vont avoir l’avantage du terrain et c’est bénéfique.

Que connais-tu dans le nord ?

Je ne suis venu que pour les matchs jusqu’ici, je dois avouer que je ne connais pas grand-chose pour le moment.

Qu’est-ce que tu as hâte de découvrir ici sportivement et personnellement ?

Pas vraiment quelque chose en particulier, j’aime la découverte donc j’ai hâte de découvrir la vie ici et tout ce que ça m’apportera.

As-tu joué dans les équipes de France jeunes ? 

Oui, je les ai toutes faites. J’ai fait 4 championnats d’Europe en tout.

Vas-tu faire le carnaval de Dunkerque ?

On m’en a parlé, on en est encore loin mais je verrai ce que je fais à ce moment-là, mais pourquoi pas !

As-tu d’autres hobbies à part le basket ? 

A part le basket j’aime beaucoup regarder les matchs de foot. J’aime bien être avec des amis, sortir et être entouré. Je n’aime pas être seul !

Quel est ton style de musique ?

Musique américaine on va dire, Rap et RNB, j’aime aussi le rap français et l’afro trap.

Ton film préféré ?

Je ne suis pas trop film mais un film qui m’a vraiment marqué c’est Bad Boys II avec Will Smith et Martin Lawrence.

Connais-tu déjà certains de tes futurs coéquipiers ? 

Personnellement non mais je les connais en tant qu’adversaires puisque j’ai déjà joué contre certains. J’ai hâte d’apprendre à les connaitre.

Aimes-tu l’ambiance au BCM ? 

Oui beaucoup, je vais encore plus la préférer en tant que joueur du club. Quand on vient de l’extérieur on sait que ce n’est jamais des matchs faciles et que le public est toujours derrière son équipe. Pour un adversaire c’est très compliqué, mais je ne doute pas une seconde du fait que ça va nous booster cette saison.

Plus meneur ou arrière ?

Je fais les deux, tout dépend de comment on a besoin de moi sur le terrain.

Comment se sont passées tes années espoirs ?

Dans l’ensemble elles se sont très bien passées, comme tout le temps il y a eu des moments plus simples et plus compliqués. Mais je suis très heureux d’avoir pu gagner un Trophée du Futur, c’était vraiment un super moment.

T’attendais-tu à être un joueur pro un jour ? 

Au tout début non, je n’avais vraiment pas ça en tête. C’est en arrivant à Nancy lorsque l’on m’a fait comprendre que j’avais le potentiel pour passer pro si je travaillais dur et si je mettais toutes les chances de mon côté, c’est ce que j’ai fait.

Penses-tu aux PlayOffs pour cette année ? 

En tant que compétiteur, oui, bien sûr ! Les Play-Offs seront vraiment un objectif et on fera tout pour les faire. Bien sûr que j’y pense et que je les ai en tête.

As-tu déjà appris le ch’ti ?

Non comme cela ne fait qu’un jour que je suis arrivé. J’aurai largement le temps pour apprendre quelques trucs pour le comprendre et le parler !

Sais-tu dunker ?

Oui ! Je ne le montre pas souvent en match, mais j’en suis capable.

 As-tu déjà joué la Leaders cup ? 

Oui, je l’ai joué 2 fois avec Nancy. La première fois on s’est fait éliminer au premier match, et la deuxième fois on est allé jusqu’en demi-finale. Mais on s’est fait éliminer à la dernière seconde.

 

 

 

 

 

 

Archives

Sélectionnez une période :

Billetterie


Sportica gravelines
BCM
VS
Achetez vos billets accès billetterie Calendrier des matchs

BCM APP MOBILE

Application BCM bientôt disponible !

social hub

BCM SHOP

accès boutique